Village de la science : À Kinshasa les élèves font revivre la saveur des sciences et des technologies par les animations scientifiques

Le village de la science se tient depuis ce mardi 9 avril 2024 à Kinshasa dans le cadre de la semaine de la science et des technologies. Réunissant les élèves de différentes écoles de la capitale, cet événement qui s’est tenu à l’esplanade de l’institut de la Gombe 2 vise trois objectifs : vulgariser les sciences et les technologies auprès des jeunes et du grand public ; promouvoir le savoir et le savoir faire congolais et africain ; susciter des vocations.

Deux activités principales ont marqué cet évènement : les expositions par différents partenaires sous forme de centre de recherches et les animations par les élèves.

Installés dans les stands selon leurs disciplines d’enseignement respectives, les élèves de l’Institut de la Gombe 2 et du lycée Liziba qui assuraient l’exposition ont chacun expliqué leurs flamme pour la science.

L’élève Ndzadi Babawu de la 2 ème année scientifique de l’Institut Gombe 2 et l’un des animateurs au stand de la biologie, a dit avoir axé sa sensibilisation sur le code génétique.
À l’en croire, les êtres vivants (humains tout comme animaux) peuvent avoir un même code génétique mais présenter des caractères et des morphologies différents. Ceci est dû affirme-t-elle, au processus de brassage des chromosomes et des allèles.

 » Nous avons expliqué pourquoi il y a des différences souvent au niveau de caractère ou de morphologie entre les frères et soeurs, pourtant nés de mêmes parents. Ceci c’est à cause d’un processus de brassage des chromosomes et des allèles. Nous sommes différents à cause de la disposition de nos bases sur l’ADN », a-t-elle rencheri.

Pour leur part les élèves Kassil Deo et Atsain Ruth respectivement de l’Institut Gombe 2 et du Lycée Liziba ont sensibilisé sur la prévention contre le paludisme et contre la drépanocytose.

 » On a voulu mélangé le paludisme et la drépanocytose parce que nous avons remarqué que dans différents milieux surtout en Afrique, les personnes qui sont AS vivent mieux dans les milieux où il y a le paludisme que les AA et les SS, parce qu’ils sont plus résistant aux piqûres de moustiques…le conseil que j’ai pu donné aux jeunes c’est de se faire examiner pour connaître leurs groupes et sous-groupes sanguins afin de mieux choisir leurs partenaires. On ne peut pas être du groupe AS et se marier à quelqu’un qui a le groupe AS , parce que vous donnerez naissance aux enfants qui auront des anomalies », a expliqué Atsain Ruth, élève de la section Littéraire au Lycée Liziba.

Les élèves qui ont assuré les animations scientifiques sur les sciences et les technologies, ont été formés pendant 10 jours durant les vacances de Pâques indique Mme Raïssa Malu, directrice générale de Investing in People et initiatrice de la semaine de la science.

 » Comme on veut susciter des vocations et que l’on veut vulgariser, il faut commencer dès le départ, c’est à dire le but c’est de travailler avec les élèves, parce que c’est chez eux qu’il faut impulser le goût des sciences, a renchéri Mme Malu. Avant d’indiquer Grâce au ministère de l’EPST nous avons invité les écoles de toutes les communes de Kinshasa qui sont passées à tour de rôle. Il faut commencer avec notre jeunesse dès l’école primaire et l’école secondaire pour susciter une autre manière de faire les choses, après ça deviendra des très bons étudiants et des très bons adultes », a dit Raïssa Malu.

Notons que les visiteurs qui sont essentiellement les élèves ont été sensibilisés sur plusieurs disciplines notamment sur les avantages et les inconvénientss de l’intelligence artificielle; les innovations et le digital, ect.

Cette 11è édition de la semaine de la science se tient sur deux pays et continents : soit du 6 au 10 avril 2024 à Kinshasa et dans plusieurs provinces de la République Démocratique du Congo (RDC) durant tout le mois d’avril, avant de s’étendre à Bruxelles du 27 au 29 avril 2024.

Paola Mawete et Willy Kambulu

  Articles Récents

La grande fête du préscolaire annoncée pour août prochain

La grande fête du préscolaire annoncée pour août prochain

C’est au mois d’août de l’année en cours qu’aura lieu la grande fête préscolaire. L’annonce a été faite par le président de l’Organisation mondiale pour l’éducation préscolaire (OMEP RDC) Michel Otto, lors d’une rencontre avec le directeur chargé de la direction de coopération internationale,...

lire plus
Education environnementale : Les écoles de l’EPST et l’ASBL Espace Texaf Bilembo associées pour/dans la sensibilisation sur la biodiversité du Congo

Education environnementale : Les écoles de l’EPST et l’ASBL Espace Texaf Bilembo associées pour/dans la sensibilisation sur la biodiversité du Congo

L’Espace Texaf Bilembo, ce centre culturel engagé dans l’éducation sur les enjeux environnementaux et culturels de la RDC, a organisé, le samedi 11 mai 2024, une exposition-atelier portant sur la biodiversité du Congo, dans le cadre de restitution du parcours de son projet intitulé « SOS Planète...

lire plus